fbpx

Top 11 des aliments que vous devriez manger souvent pour réduire l’inflammation de votre corps

Avec notre mode de vie ultra stressant, l’exposition à la pollution et l’alimentation dite occidentale, notre corps est de plus en plus en proie à une inflammation chronique.

Utile et nécessaire pour favoriser la guérison d’une blessure ou d’une infection, c’est lorsque l’inflammation persiste, que tout notre organisme en pâtit.

Les dernières recherches tendent à prouver que l’inflammation chronique est le lit de nombreux troubles de la santé, telle qu’alzheimer, le surpoids, le diabète, les maladies auto-immunes ou encore les cancers.

L’alimentation anti-inflammatoire est un moyen facile, naturel et accessible de combattre l’inflammation sur le long terme. Ce qui potentiellement permet de s’éviter la prise de plus d’une dizaine de médicaments par jour dès l’âge de 40 ans.

Et oui, parce que notre alimentation est devenue aussi monotone que le désert de Gobi !

Il est grand temps de faire bouger les choses !

Dans cet article, vous apprendrez :

  • Pourquoi devez-vous réduire l’inflammation dans votre corps ;
  • Quels sont les aliments qui provoquent l’inflammation chronique;
  • Pourquoi choisir une alimentation anti-inflammatoire et hypotoxique est bénéfique pour vous et votre famille ; 
  • Comment changer son alimentation en une alimentation anti-inflammatoire ;
  • Mon menu anti-inflammatoire.

Pour commencer, je voudrais d’abord vous apporter une petite précision en ce qui concerne l’alimentation Hypotoxique.

Est-ce que vous savez précisément de quoi il s’agit ?

« Le régime hypotoxique, aussi appelé régime ancestral ou Seignalet, est basé sur la qualité des aliments consommés plutôt que sur leur quantité.

Il préconise les aliments biologiques et cuits à basse température ou crus. Ce régime proscrit la plupart des céréales, les produits laitiers d’origine animale et les aliments cuits à haute température. »

Maintenant que vous savez ce qu’est l’alimentation hypotoxique, passons aux choses sérieuses !

Pourquoi devez-vous réduire l’inflammation dans votre corps ?

Très bonne question mon cher Watson ?

L’inflammation à la base est un mécanisme naturel qui vise à protéger l’organisme humain des attaques bactériennes, virales, fongiques, traumatiques ou encore toxiques.

Jusque là, l’inflammation est plutôt positive, n’est-ce pas !

Je suis certaine que vous vous êtes déjà blessé en jouant au football ou en coupant des carottes.

Une entorse, une coupure et votre système immunitaire se mettent en marche. C’est bon signe, votre corps et votre immunité fonctionnent !

Le Pr Ricci explique que l’inflammation « Permets l’élimination totale des intrus et la réparation complète du tissu lésé ».

Sacrée machine le corps humain !

Par contre, l’inflammation est délétère lorsqu’elle devient chronique.

En effet, une inflammation chronique va engendrer des maladies telles que le diabète, l’obésité, le cancer, l’endométriose, les troubles de la fertilité ou encore les maladies cardiovasculaires.

Pas très réjouissant sur le long terme et je ne parle pas de l’effet cumulé (diabète + obésité + maladies cardiovasculaires).  

Ouh la la catastrophe droit devant ! Mon commandant, on quitte le navire !

Restez bien jusqu’au bout pour connaitre mon menu anti-inflammatoire.

Quels sont les aliments qui provoquent l’inflammation chronique ?

Pour la remise des oscars, des aliments candidats à l’inflammation chronique je citerais en numéro un : les glucides raffinés et le sucre comme le pain blanc, les pâtes blanches, les desserts et les pâtisseries.

Alors oui, un dessert de temps en temps ce n’est pas un problème, mais un dessert, ou deux ou trois chaque jour bonjour les dégâts !

Le Dr Jacob Teitelbaum dans son livre « décrochez du sucre » dénombre à 340 millions de personnes souffrant de diabète de type 2 dans le monde.

En se basant sur les données de la fédération internationale du diabète et sur 14 études, l’équipe de l’Université de Stanford (États-Unis) a démontré que le nombre de diabétiques devrait passer de 406 millions d’adultes en 2018 à 511 millions en 2030.

Ces chiffres sont alarmants, d’autant plus que de plus en plus d’enfants sont atteints par cette maladie chronique qui était considérée il y a quelques années encore comme une maladie du dernier tiers de la vie.

Depuis 15 ans, le nombre d’enfants de moins de 5 ans atteints du diabète a pratiquement triplé !

Dans le podium des aliments provoquant l’inflammation, on va également retrouver les aliments frits : chips, frites, poulet panné, poissons pannés, etc.

La texture craquante et la saveur unique des aliments frits expliquent le succès !

Mais après un rapide bain dans l’huile de friture, la teneur en gras d’une pomme de terre passe de 0,1 g à 12 g !

Je pense que vous l’avez compris, c’est juste énorme !

Les aliments frits vont de pair avec les aliments sucrés et les glucides,  puisque l’homme à une appétence innée pour la combinaison de ces trois composants.

Si je vous dis : beignets, churros :  vous salivez déjà derrière votre écran, j’en suis certaine !

Sachez que nos voisins américains ont réussi à pousser le bouchon encore plus loin.

Une amie à moi est partie aux USA dans une famille d’accueil pour quelques mois. Rien de mieux pour être intégré et voir de près la culture américaine.

Mais elle ne s’attendait pas à un tel choc en matière de gastronomie.

Les Américains ont l’habitude de faire des fêtes de quartiers où chacun rapporte sa spécialité.

Si vous avez regardé « Desparate Housewife », vous savez de quoi je parle.

Lors d’une fête, un voisin à cuisiner (si on peut dire que c’est de la cuisine) des snickers frits, des mars frits, des oreo frits !

Oui, vous avez bien lu !

  • Vous prenez la chose la plus sucrée au monde
  • Vous la plongez dans une pâte à beignet sucré
  • Puis vous faites frire le tout dans une marmite d’huile bouillante !!

Et ça donne ça !

Pas étonnant que les USA battent des records en termes d’obésité et de diabète de type 2.

L’autre fléau, qui exacerbe l’inflammation chronique au 21e siècle ce sont les boissons sucrées, les boissons toniques ultras chimiques, les boissons énergétiques et les sodas. Toutes ces boissons acidifient l’organisme de façon considérable et perturbent le fonctionnement normal du corps.

Quand on pense que du cola peut déboucher des toilettes !

Imaginez un peu les dégâts sur votre estomac.

Idem pour les boissons énergisantes enrichies en caféine et en taurine, une véritable bombe à retardement pour le corps :

Voici quelques-uns des effets secondaires que vous pouvez avoir après avoir pris ce type de boisson :

  • Dépendance
  • Arythmie, tachycardie, palpitations, extrasystoles
  • Hypertension
  • Arrêt cardiaque
  • Agitation, anxiété, nervosité, irritabilité
  • Tremblements
  • Insomnie
  • Maux de tête

Ce qui au fur et à mesure des années engendre une inflammation chronique et un dérèglement de votre PH.

Et enfin, la consommation excessive de viande rouge de mauvaise qualité (hamburgers, steaks industriels) ou ultra transformée (hot dogs, saucisses) et la consommation de gras trans vont finir par mettre à genou votre organisme.

Tous ces aliments provoquent une augmentation des radicaux libres qui sont pro-inflammatoires, ce processus est plus connu sous le terme de stress oxydatif.

Ceci explique la flambée de l’obésité, du diabète, des maladies auto-immunes et des problèmes cardiovasculaires.

Pourquoi choisir une alimentation anti-inflammatoire ?

Selon l’Organisation mondiale de la santé, les maladies inflammatoires (obésité, diabète, maladies cardiovasculaires, accident vasculaire cérébral, cancer) représentent près de 60 % des décès dans le monde !

Ces chiffres pourraient être revus à la baisse si vous adoptez dès à présent une alimentation hypo toxique et anti-inflammatoire.

L’alimentation hypo toxique n’est pas un nouveau régime à la mode, mais plutôt une approche qui met l’accent sur des aliments riches en bons nutriments, et en antioxydant.

Elle privilégie les bons gras oméga 3 et limite la consommation des aliments qui contribuent à l’inflammation.

De plus en adoptant ce nouveau modèle alimentaire, riche en fruits, légumes et bonnes protéines vous allez voir disparaitre vos kilos en trop et donc réduire votre charge inflammatoire.

Quand commencez-vous ?

Comment changer son alimentation en une alimentation anti-inflammatoire ?

Les Américains ne connaissent plus les couleurs de l’arc-en-ciel.

Pourquoi dis-je cela ?

Tout simplement parce qu’ils consomment une alimentation monochrome.

Du blanc ou du jaune : des chips, des bagels, du pain, des gâteaux.

Des aliments en somme insipides où l’industrie agroalimentaire va venir en renfort en essayant de camoufler la misère avec des conservateurs, du sucre et des exhausteurs de goût.

De véritables apprentis sorciers ! Ils auraient mieux fait de redoubler 100 fois Poudlard plutôt que de nous servir ce type de cocktail !

D’après de nombreuses études, il existe bel et bien une corrélation entre alimentation pro inflammatoire et problèmes de santé. Ce qui se passe aux États-Unis, est une vision de ce qu’il va se passer en Europe d’ici quelques années.

Il suffit de regarder nos centres-villes.

Ayant longtemps vécu à Strasbourg, j’ai vu cette ville se métamorphoser. Chaque bistrot, taverne ou restaurant traditionnel est remplacé par un fast food, un restaurant de chaîne ou une pizzeria. Et malheureusement, ce processus va encore être renforcé avec les effets de la COVID.

Avez-vous fait la même constatation dans votre région ?

La nature a doté les fruits et légumes de couleurs vivantes et chatoyantes. Adoptez-les !

Indispensable dans l’alimentation quotidienne, les fruits et légumes apportent de nombreuses vitamines, minéraux, antioxydantes dont le corps va tirer profit pour se régénérer.

Voyons enfin le palmarès des 11 aliments anti-inflammatoire !

Les 11 meilleurs aliments anti-inflammatoires à adopter d’urgence en 2021

Les légumes à feuilles vertes

Riches en antioxydant, les légumes à feuilles vert cuite, crues ou en jus sont parfaits pour vous.

Si vous avez de mauvais souvenirs de la cantine, il est temps de retenter les choux de Bruxelles !

Je vois déjà votre mine déconfite !

Mon mari était comme vous au début quand il y avait des choux de Bruxelles sur la table !

Mais c’était le début.

Je vais vous donner un argument imbattable pour que vous mangiez à nouveau des choux !

De nombreux composés anticancer sont présents dans les choux ou encore dans le brocoli !

Avec l’explosion de nombres de cas de cancer, il est grand temps de remettre ces légumes à l’honneur.

Les crucifères sont également riches en vitamine K, acide folique et potassium.

Afin de préserver les vitamines des légumes, adoptez une cuisson douce à la vapeur. Je vous conseille d’investir dans le vitaliseur de Marion Kaplan qui préserve vraiment le goût et la qualité nutritionnelle des aliments.

Les baies bio

Les baies bio sont riches en antioxydants et donc idéal dans le cadre d’une alimentation anti-inflammatoire. Leur couleur rouge leur confère un pouvoir antioxydant supérieur à bons nombres d’autres fruits.

  • Fraises
  • Framboises
  • Mûres
  • Cassis
  • Groseilles
  • Myrtilles

Contiennent ce que l’on appelle des anthocyanes.

Dans une étude chez l’homme, les personnes qui avaient l’habitude de consommer des myrtilles chaque jour produisaient beaucoup plus de cellules NK (Natural Killer) que ceux qui n’en consommaient jamais.

Plus d’excuses pour ne pas se préparer un smoothie aux fruits rouges ou un açai bowl en été.

L’huile d’olive extra vierge

L’huile d’olive extra vierge biologique à des bénéfices contre l’inflammation.  

De plus en plus d’études attestent des bienfaits anti-inflammatoires de cet or vert.

La protéine C réactive, marqueur de l’inflammation, est réduite grâce à l’acide oléique principal acide gras de l’huile d’olive.

Une autre étude, dirigée par le Dr Francisco Perez-Jimenez de l’Université de Cordoue, en Espagne en 2005, a montré qu’un composé présent dans l’huile, appelé polyphénol, favorisait la santé cardiaque.

Petit conseil, choisissez votre huile d’olive vierge de première pression à froid et dans un contenant en verre !

Le saumon

Star des poissons chez les enfants.

Le saumon est riche en oméga 3, vitamine D, magnésium et fer.

La consommation de protéines de bonne qualité est indispensable pour le bon fonctionnement de votre corps. Consommez des poissons gras 3 fois par semaine minimum.

Les champignons

En plus de présenter des goûts atypiques, les champignons possèdent un grand intérêt nutritionnel en raison de leur composition unique.

Ils apportent notamment des fibres alimentaires, des minéraux et des vitamines

En 2014, une étude parue dans la revue Food Chemistry a porté sur l’action anti-inflammatoire des champignons. Ces derniers pourraient en effet être une alternative naturelle intéressante pour lutter contre les réactions inflammatoires. Vous savez désormais que vous devez capitaliser sur les shiitake et champignon de Paris.

Les œufs

Dernièrement, le Professeur Joyeux, que j’admire beaucoup, a dispensé une conférence sur les bienfaits des œufs.

Longtemps diabolisés par certains nutritionnistes et par la « chasse » aux cholestérols, les œufs doivent être remis au menu de votre famille et en particulier le matin pour un bon petit déjeuner.

Le jaune d’oeuf contient deux puissants antioxydants issus de la famille des caroténoïdes : la lutéine et la zéaxanthine.

Les œufs de qualités biologiques représentent un des meilleurs apports en protéine qu’il soit.

Seul petit bémol, certaines personnes peuvent être intolérantes ou allergiques aux œufs. Alternative possible, les œufs de Cailles !

Le gingembre

Le gingembre se compose à 90 % d’eau, de la vitamine B9, ainsi que des vitamines C, E, A, B1, B2, B3, B5 et B6 en plus faibles quantités.

Le rhizome de la plante serait aussi efficace que des médicaments comme l’ibuprofène, en limitant la sécrétion des prostaglandines.

Idées pour mettre plus de gingembre dans votre vie : tisane, curry, jus, etc.

Le curcuma

Le curcuma est une des stars d’Instagram les derniers temps.

Grâce à ses propriétés anti-inflammatoires, ce petit rhizome à la côte. Agissant contre les douleurs articulaires, l’arthrose, il est aussi efficient pour calmer les inflammations digestives.

Vous pouvez préparer un « lait d’or » et obtenir tous les bienfaits de la curcumine.

Le chocolat noir 100%

Des études récentes ont suggéré que les polyphénols du chocolat diminuaient l’inflammation en bloquant le recrutement de cellules inflammatoires.

Le cacao est riche en antioxydants utiles à la lutte contre le vieillissement des cellules et l’inflammation. La teneur en cacao d’un chocolat est donc essentielle.

Les avocats

Riche en acides gras, l’avocat contient des phytostérols et de l’acide oléique.

Aliment santé par excellence, il concentre de multiples vitamines et oligo-éléments ce que lui confère un pouvoir antioxydant et anti-inflammatoire (polyphénols).

Mais attention à en consommer avec parcimonie, car c’est un fruit climactérique très gourmand en eau

Le thé vert

Je pense que vous le savez déjà, car le thé vert est très souvent cité dans la catégorie boisson santé.

Riche en antioxydants et en anti-inflammatoire, il est conseillé d’en boire 2 tasses par jour.

Petite variante, le thé matcha.

Pour le thé matcha y a deux camps, un peu comme avec la coriandre, soit vous allez adorer soit détesté.

Moi personnellement je suis fan, mais d’autres personnes vont vous dire qu’elles ont l’impression de boire de l’herbe

Mon menu anti-inflammatoire

  • Petit déjeuner : miam ô fruits
  • Déjeuner : Curry de légumes
  • Dîner : Soupe de légumes et omelette aux champignons

J’espère que cet article vous aidera à choisir des aliments plus physiologique et compatible avec la santé sur le long terme.

N’hésitez pas à télécharger mon guide offert pour connaître les 7 habitudes pour perdre du poids facilement !

Bon courage ! C’est le début d’une belle aventure dans le monde de l’alimentation naturelle.

partagez cet article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest